IRM

Qu’est-ce que c’est?

L'imagerie par résonance magnétique est un procédé qui, comme les autres, donne un aperçu de l’intérieur du corps humain. Comme lors d’un scanner, nous produisons des images de coupes du corps- contrairement à une radiographie. Le point fort de l'IRM se trouve dans la représentation des tissus mous. La moelle épinière, les ménisques ou les disques intervertébraux ne peuvent être rendus en image que de cette manière.

Comment fonctionne l'IRM?

Le principe est déjà connu depuis 1946 ; Bloch et Purcell reçurent en 1952 le prix Nobel pour cette découverte. Depuis 1973, la R.M.N. est utilisée sur l’homme pour l’imagerie médicale en clinique. En 2003, Lauterbur et Mansfield reçurent à leur tour le prix Nobel pour leurs résultats. L’appareil consiste essentiellement d’un électroaimant supraconducteur. Les images proviennent de l’insertion d’une fréquence radio dans le corps du patient, semblable à celle d’un signal radio. On en lit ensuite l’image à partir de superposition avec des champs magnétiques faibles. Depuis son invention, les avancées ont été très rapides : les images se sont radicalement améliorées, les temps d’examen se sont raccourcis, et le confort du patient lors de l’intervention est devenu bien meilleur. Il y a quinze ans, le patient était couché dans un tube de deux mètres d’un diamètre de 55 cm. Notre appareil, de la génération 2012 la plus moderne, mesure encore 145 cm, avec un diamètre de 70 cm. C’est plus ou moins l'équivalent du diamètre d’un scanner. La qualité de l’image s’est elle aussi considérablement améliorée : l'IRM est l’examen standard pour les articulations, les disques intervertébraux, le cerveau, les nerfs, les organes pelviens et toujours plus pour la cavité abdominale (auparavant une zone plutôt réservé à la scanographie). Grâce à l’absence de rayonnement, même les patientes enceintes ont accès à cet examen. L’angiographie aussi est de plus en plus intégrée à l'IRM.

À quoi doit faire attention le patient?

Cet examen ne fait pas mal : le patient reste couché environ quinze minutes sur le dos et le médecin lui présente ensuite les images relevées, qu’il recevra plus tard sur CD-Rom. Lors d’un examen des pieds ou des genoux, la tête reste au dehors de la machine, de manière à ce que le patient puisse, à proprement dire, lire le journal. L'IRM n’autorise aucun patient doté d’implants métalliques ou électroniques, parce que leur fonction risquerait d’en être troublée ou ils risqueraient de se déplacer dans le champ magnétique. Dans cette catégorie se trouvent les pacemakers et les défibrillateurs, les implants cochléaires, les vieux éclats de grenades et autres – pas les implants dentaires et les piercings.

Que sont les machines?

À Offenburg, nous travaillons depuis 2002 avec un Siemens Magnetom de 1.5 Tesla. L’appareil fut équipé en février 2013 du standard technique le plus moderne. Ainsi, toutes nos IRM sont réalisables avec la meilleure qualité d’image.

À Kehl, nous nous sommes dotés pour la première fois d’une IRM en décembre 2012. L’engin, un Siemens Area de 1.5 Tesla, représente la dérnière génération de ces appareils. L’aimant fait 145 cm et présente une ouverture de 70 cm. Le confort du patient est ainsi le même que celui qu’offre un scanner ; la claustrophobie devrait en conséquence devenir rare. Cet appareil est à la pointe de la technologie et permet de prendre les meilleures images possibles.

 

Claustrophobie??

Dans cette nouvelle génération d’appareils, la claustrophobie est rare. Elle est tout de même possible, est on ne peut malheureusement rien faire contre. Ce n’est pas un problème, nous cherchons à vous aider.

Selon l’étendue de votre apréhension, nous essaierons de vous aider: vous pouvez prendre avec vous votre propre musique, ou, avec l’accord de votre médecin, vous pouvez prendre un sédatif une demi-heure avant l’intervention. Faites seulement attention au fait que vous ne pourrez plus reconduire votre véhicule par la suite.

Enfin, avec la coopération de notre anesthésiste, le Dr. Bahner-Würth, vous pouvez dormir pendant les 15 minutes – il ne s’agit ici pas d’une anesthésie générale, comme lors d’une opération chirurgicale. Il y a bien sûr aussi des patients qui ne peuvent pas rester couchés immobiles, comme le nécessite l’examen (ex. généralement les enfants de moins de 5 ans, ou aussi les patients handicapés). Pour cette intervention anesthésique, un entretien spécial est nécessaire au préalable.

vous trouverez des informations détaillées sur les appareils sur la page du producteur

Vous bénéficierez de ces services dans le cabinet suivant:

Offenburg Kehl
 
Offenburg

Lange Straße 14
(Entrée Küfergasse)
77652 Offenburg

Tel.: +49 7 81 / 92 56 - 0
Fax: +49 7 81 / 92 56 - 30
kehl@radiologie-oko.de
Kehl

Kanzmattstraße 2a
(Gesundheitszentrum)
77694 Kehl / Strasbourg

Tel.: +49 78 51 / 74 03 - 0
Fax: +49 78 51 / 74 03 - 33
kehl@radiologie-oko.de
Oberkirch

Am Marktplatz 8
(Gesundheitszentrum)
77704 Oberkirch

Tel.: +49 78 02 / 91 79 - 5 00
Fax: +49 78 02 / 91 79 - 5 10
kehl@radiologie-oko.de